Catégories
Actualités

Un tiers des donateurs donnent plus pendant le verrouillage

Un tiers des personnes qui ont soutenu un organisme de bienfaisance pendant le verrouillage ont donné plus d'argent que d'habitude tandis que 15% font du bénévolat plus de leur temps, selon un rapport d'Opinium.

Le rapport, Comment les organismes de bienfaisance s'adaptent-ils à l'impact de Covid-19, examine-t-il comment les consommateurs soutiennent les organismes de bienfaisance en ce moment et comprend un certain nombre de recommandations.

Opinium a constaté que les adultes britanniques continuent de soutenir des œuvres de bienfaisance en ce moment, avec la moitié (51%) des dons au cours du dernier mois et un sur cinq (19%) ayant fait des dons pour des appels d'urgence spécifiques contre les coronavirus.

https://fundraising.co.uk/

Les animaux (18%), les maladies spécifiques (18%), la pauvreté (16%) les services locaux (16%) et le sans-abrisme (14%) constituent désormais les cinq principales causes. Avant Covid-19, les cinq premiers étaient les suivants: maladies spécifiques, animaux, enfants, recherche d'urgence et santé mentale.

https://fundraising.co.uk/

Les autres résultats comprennent:

  • 23% de ceux qui continuent à soutenir des organisations caritatives font des dons ponctuels ou occasionnels (23%), 10% établissant des dons réguliers
  • Un sur dix (12%) a fait un don à une collecte de fonds et 11% ont fait un don de biens.
  • Un cinquième (20%) de ceux qui ont soutenu un organisme de bienfaisance pendant le verrouillage déclarent avoir donné plus de biens qu'ils ne le feraient habituellement.
  • 12% de ceux qui donnent plus que d'habitude disent actuellement qu'ils donneront plus d'argent à des œuvres caritatives lorsque les choses commenceront à revenir à la normale
  • La conscience personnelle des difficultés personnelles et des expériences de la communauté a augmenté pendant Covid-19

Le moyen le plus populaire de soutenir un organisme de bienfaisance pour collecter des fonds consiste à acheter un article (40%), tout en faisant des courses individuelles ou des balades à vélo plutôt que de grandes courses organisées sont également populaires avec 39% des journées qu'ils aiment ou aiment ça, tout comme les quiz de pub en ligne (30%) et des collectes de fonds en ligne au nom d'une personne décédée (26%).

Kate Whiffen, directrice de recherche principale chez Opinium Research, a déclaré:

«Les organisations caritatives traversent actuellement des moments difficiles en raison de Covid-19. Ces défis devraient rester pendant un certain temps, car il est peu probable que la société revienne à la normale dans un avenir proche. Il est donc essentiel de savoir comment les organismes de bienfaisance peuvent s'adapter et aller de l'avant en ces temps. Nous avons entendu des histoires très positives du public quant à ce qui les incite à soutenir davantage maintenant et à ce que cela ferait à l'avenir, mais c'est le défi de communiquer et d'éduquer l'impact à long terme que Covid-19 aura sur le secteur caritatif et d'apprendre de de nouvelles initiatives qui ont été couronnées de succès et qui fonctionneront à l'avenir. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *