Catégories
Actualités

Un sondage public montre un fort soutien aux organismes de bienfaisance pendant la pandémie

Le soutien public aux organismes de bienfaisance reste élevé pendant la pandémie de Covid-19, avec seulement 25% s'attendant à diminuer le montant qu'ils accordent à des organismes de bienfaisance au cours des prochains mois, et 18% prévoyant de l'augmenter, selon une étude de nfpSynergy.

Le récent sondage réalisé par nfpSynergy, réalisé du 22 au 24 mars, a également révélé que 57% du public estiment que les organisations caritatives devraient continuer à collecter des fonds auprès du public et souhaitent les voir jouer un rôle actif dans la fourniture d'un soutien pendant la crise.

64% veulent voir des organismes de bienfaisance fournir un soutien quotidien aux personnes à risque, suivis par le financement ou la réalisation de recherches médicales (41%) et la fourniture de bénévoles dans les hôpitaux (40%). Plus bas, la liste fournit des conseils et des informations (27%) ou fait campagne au nom des bénéficiaires vulnérables (13%).

Jusqu'à présent, seulement 8% des répondants ont fait un don à un organisme de bienfaisance qui a répondu à l'épidémie, mais 66% ont déclaré qu'ils étaient disposés à le faire. Environ la moitié (51%) envisageraient de faire du bénévolat tandis que 47% envisageraient de recueillir des fonds pour un tel organisme de bienfaisance. 17% ont également déclaré qu'ils avaient déjà commencé à aider dans leur communauté sans implication caritative, et 60% supplémentaires envisageraient de le faire.

L'enquête a également demandé aux gens s'ils envisageraient toujours de soutenir d'autres causes pendant l'épidémie. Le cancer était en tête de liste, choisi comme cause préférée par 30% (contre 43% dans le plus récent sondage du Charity Awareness Monitor), les autres causes médicales et médicales venant en deuxième position avec 26%, contre 22% dans la plupart enquête Monitor récente. Les personnes âgées en tant que cause ont cependant augmenté de manière significative pour prendre la troisième place à 25%. Au quatrième trimestre 2019, 16% des personnes interrogées l'ont répertoriée comme l'une de leurs causes préférées.

Un tableau de bord interactif est disponible gratuitement pour explorer l'ensemble de données complet ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *