Catégories
Actualités

Un programme de soutien de 25 millions de livres sterling annoncé pour aider la reprise du tiers secteur écossais

Le Premier ministre écossais Nicola Sturgeon a annoncé un paquet de 25 millions de livres sterling pour aider à la reprise du tiers secteur du pays suite au coronavirus.

Annoncé cette semaine dans le cadre du nouveau programme pour le gouvernement, le Programme de relance communautaire et du tiers secteur est conçu pour soutenir les organismes de bienfaisance afin qu’ils puissent à leur tour soutenir le relèvement du pays après la pandémie, le gouvernement recentrant une partie du Fonds communautaire pour le créer. Le nouveau fonds comprendra un soutien aux entreprises et des investissements pour aider les organisations à adapter leurs opérations et à générer des revenus pour accroître leur durabilité.

Le document du Programme pour le gouvernement reconnaît le rôle crucial du tiers secteur et des entreprises sociales et les difficultés subies du fait de Covid-19.

Il est dit:

«Un tiers secteur prospère et un volontariat croissant sont essentiels pour l'Écosse. Sa contribution économique et sociale est vaste et en tant que telle, elle est un partenaire essentiel du gouvernement. Le gouvernement écossais investit environ 500 millions de livres par an dans le troisième secteur, en tirant parti d'un chiffre d'affaires estimé à 6 milliards de livres en temps normal. Cependant, ce ne sont pas des temps normaux et l'environnement commercial de l'entreprise sociale en particulier a été gravement contraint pendant la crise. »

«Au-delà du besoin immédiat, notre rôle doit être de créer les meilleures conditions pour que le tiers secteur et le volontariat prospèrent et contribuent à une économie et une société en plein essor. Ce financement aidera notre troisième secteur à continuer d'aider les personnes et les collectivités à réagir à l'impact continu de la pandémie.

Le programme indique également l’intention du gouvernement écossais d’explorer d’autres volets d’investissement social, y compris les prêts en capital, pour soutenir davantage le secteur en aidant les organisations. «Travailler ensemble et co-implanter à mesure que la demande d’espaces de bureaux diminue, tout en laissant aux organisations un atout dans les années à venir pour améliorer la durabilité, et en veillant à ce que cela profite à tous les domaines, en particulier aux plus durement touchés par la crise.»

Le gouvernement s'appuiera également sur son travail pour soutenir les entreprises sociales et les coopératives de crédit qui fournissent des services financiers aux communautés défavorisées, en lançant le prochain plan d'action pour les entreprises sociales d'ici l'automne, et la stratégie des coopératives de crédit d'ici la fin de la législature.

L’examen par le gouvernement de la loi sur les organismes de bienfaisance doit également redémarrer, ses propositions devant être publiées d’ici la fin de ce Parlement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *