Catégories
Actualités

Un don inébranlable et responsable entraîne un impact maximal pour nos vétérans

Selon notre enquête de juin 2020 auprès des organisations à but non lucratif notées Star, 72% des organisations ont souffert financièrement à cause de la pandémie. De plus, 54% des répondants ont réduit leurs services de programme en raison de la pandémie / de la fermeture économique. Pour surmonter cette perturbation et continuer à servir les communautés, de nombreux organismes sans but lucratif s'adaptent et innovent.

Aujourd'hui, nous sommes honorés de partager un compte rendu de première main de ce que l'innovation et

l'adaptation ressemble à celle de la pandémie COVID-19 et

crise économique de Ctous de dotation de service.

À une époque de besoins sans précédent, de nombreuses organisations philanthropiques et généreux donateurs se sont montrés à la hauteur, soutenant des organisations qui rendent des services essentiels. La question clé, cependant, est-ce qu'ils l'ont fait d'une manière qui maximise l'impact social, en aidant autant de personnes que possible?

Je peux affirmer avec une grande confiance que notre organisation, la dotation Call of Duty, a produit des résultats sans précédent parmi les vétérans qui avaient désespérément besoin d'un emploi de qualité simplement parce que nous restions fidèles à notre approche étudiée du don. Le modèle du sceau de distinction, que nous avons mis en œuvre en partenariat avec Deloitte en 2013, s'est avéré plus efficace que jamais. Pendant la pandémie, nous avons augmenté nos dons de près de 30%, mais nous n'avons pas cédé à notre responsabilité. Alors que de nombreux autres donateurs ont allégé leurs exigences en matière de bénéficiaires, nous n'avons rien changé. Le résultat a été le plus grand nombre de placements d'anciens combattants que nous ayons jamais financés à ce stade de l'année, bien qu'il s'agisse du marché du travail le plus difficile depuis près de 100 ans.

Nous pouvions le faire parce que nous avions confiance en notre modèle de vérification, soutenu à la fois par les données de Charity Navigator et par le partenariat de Deloitte. Nous sommes fermement convaincus que, contrairement à ce que disent de nombreux bailleurs de fonds, le moment n'est pas propice pour s'éloigner de la responsabilité des organismes sans but lucratif. Nombreux sont ceux qui diront que les donateurs devraient réduire le fardeau des rapports imposé aux organismes sans but lucratif par les donateurs. Nous disons que si les rapports étaient trop lourds au départ, ils ont peut-être été mal construits. Nous sommes d’avis que les bailleurs de fonds devraient continuer à respecter le temps et les efforts de leurs bénéficiaires et ne jamais demander plus d’informations ou de temps que ce dont ils ont absolument besoin pour prendre des décisions éclairées.

Chaque trimestre au cours des sept dernières années, nous avons demandé à nos bénéficiaires de déclarer les mesures suivantes (et, sur demande, financé l'automatisation de leurs capacités de production de rapports): montant de la subvention dépensé, nombre d'anciens combattants placés, salaire de départ, 6- et 12- taux de rétention mensuelle, pourcentage d'emploi à temps plein et données démographiques de base. Nous ne travaillons pas avec des organisations à but non lucratif qui ne peuvent pas fournir ces informations et si nous cessons d'utiliser l'une de ces informations, nous cesserons de la demander à nos partenaires.

Nos bénéficiaires sont rarement surpris par nos demandes et savent exactement combien de temps et d'efforts doivent être consacrés pour y répondre. En outre, nous communiquons à nos bénéficiaires les données agrégées afin qu'ils puissent se comparer à leurs organisations homologues afin d'améliorer l'efficience et l'efficacité de leur placement pour les anciens combattants. Collectivement, nos boursiers placent les anciens combattants dans des emplois au ⅙ coût par placement des efforts du gouvernement fédéral et dépassent également les niveaux de qualité de l’emploi du gouvernement. Nos partenaires ont amélioré leur performance chaque année depuis 2013. Ce n'est pas un hasard, mais le résultat d'une mesure ciblée et d'une responsabilisation à l'impact. Et c'est pourquoi nous pouvons vraiment dire que nos bénéficiaires sont les meilleurs de leur catégorie.

Il n'y a pas de meilleure façon d'aider la grande majorité des anciens combattants que de leur fournir des emplois de qualité et il n'y a pas de meilleure organisation qui offre ce résultat que nos partenaires. Si, en cette Journée des anciens combattants, vous souhaitez soutenir une organisation dont vous savez qu'elle aura le meilleur impact de sa catégorie, je vous encourage vivement à considérer nos bénéficiaires, qui peuvent être trouvés ici. En outre, nous vous encourageons à considérer les autres organisations à but non lucratif très bien notées trouvées sur le sujet d'actualité de Charity Navigator ici.

Écrit par CAPT Dan Goldenberg, USN (retraité) est le directeur exécutif de Call of Duty Endowment et un vice-président d'Activision Blizzard. La dotation a financé le placement de plus de 77 000 anciens combattants dans des emplois de qualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *