Catégories
Actualités

TPNW est un outil attendu depuis longtemps pour s'assurer que les armes nucléaires sont éliminées et ne sont plus jamais utilisées

Tel que présenté par Laetitia Courtois, Observatrice permanente auprès de l'ONU et chef de délégation, New York

Bonjour, distingués collègues et ambassadeurs.

Je suis heureux de participer à cet événement important pour discuter de la manière dont le Traité sur l’interdiction des armes nucléaires peut rapprocher le monde de l’élimination totale des armes nucléaires.

Le Traité sur l'interdiction des armes nucléaires est une lueur d'espoir. Cela nous montre que le progrès est possible et que nous pouvons, si nous agissons de concert et avec un objectif clair, surmonter même nos défis les plus importants et les plus enracinés.

L'adoption du Traité a été motivée par les preuves irréfutables des souffrances à grande échelle qui seraient causées par l'utilisation des armes nucléaires, en termes de leurs effets immédiats et à long terme sur les personnes, les sociétés, les systèmes de santé et les environnement.

Répondant à un appel qui résonne au fil des décennies, le Traité est un outil attendu depuis longtemps pour faire en sorte que les armes nucléaires soient éliminées et ne soient plus jamais utilisées.

Dans le contexte d’un monde où le risque d’utilisation des armes nucléaires est profondément alarmant – et croissant -, le Traité renforce le tabou contre leur utilisation.

Contre les affirmations selon lesquelles un monde sans armes nucléaires ne peut être réalisé, le Traité présente une feuille de route pour l’élimination vérifiée des armes nucléaires.

Contre les affirmations selon lesquelles les armes nucléaires sont essentielles à la sécurité nationale, le Traité expose une vision de la sécurité collective, qui est plus viable, durable et humaine.

Collègues,

Moins d'un mois après que les bombardements atomiques d'Hiroshima et de Nagasaki aient provoqué des souffrances et des destructions indicibles, le Comité international de la Croix-Rouge a appelé à l'interdiction pure et simple des armes nucléaires.

L'appel a été largement partagé. Consciente des dangers pour l'ordre mondial et l'état de droit, la toute première résolution de l'Assemblée générale des Nations Unies appelait, quelques mois plus tard, à l'abolition des armes nucléaires.

L’entrée en vigueur imminente du Traité sur l’interdiction des armes nucléaires est, à cet égard, une réalisation véritablement historique.

Il définit l’état final et la référence par rapport auxquels tous les autres efforts de désarmement nucléaire doivent maintenant être jugés.

Cela crée une arène où les armes nucléaires peuvent être discutées, non pas principalement comme des outils de politique mondiale mais comme des moyens de guerre inacceptables.

Il offre une promesse aux générations actuelles et futures, qu’un jour nous serons libérés de l’ombre sombre des armes nucléaires.

Je félicite chaleureusement les États, les organisations de la société civile et les autres acteurs qui, grâce à leurs efforts déterminés, nous ont amenés si près de l’entrée en vigueur de ce traité historique.

Vous pouvez compter sur le soutien et l'engagement continus du CICR pour faire des objectifs de ce Traité une réalité.

Je vous remercie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *