Catégories
Actualités

Rénovation de la plus grande morgue du Soudan du Sud

Soudan du Sud: la plus grande morgue du pays rénovée pour aider les familles à connaître le sort de leurs proches

Juba (CICR) – La morgue de l'hôpital universitaire de Juba, la plus grande du Soudan du Sud, a été rénovée avec le soutien du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) pour aider les autorités judiciaires à systématiquement traiter les morts avec dignité. La refonte vise en fin de compte à faire en sorte que les familles connaissent le sort de leurs proches et à ce qu'elles reçoivent, dans la dignité, leurs restes avant l'enterrement.

« Depuis la crise de 2013, la morgue a été endommagée et a cessé de fonctionner », a déclaré le Dr Isaac Lemi Bashir, assistant médical à l'hôpital universitaire de Juba. « J'avais l'habitude de dormir dans la morgue avec beaucoup de cadavres jetés dehors jusqu'à ce qu'ils se décomposent. La morgue était en très mauvais état. Il n'y avait pas de congélateur, pas de chambre froide et même pas de lumière. Le manque d'équipement de protection individuelle était une grand défi. Par exemple, nous utilisions les mêmes gants pour laver de nombreux cadavres. « 

Pendant plus d'un an, le CICR a travaillé avec les autorités pour s'assurer que l'établissement dispose des équipements et des outils nécessaires pour appliquer les normes les plus élevées possibles pour une gestion digne des morts. Les travaux comprennent l'installation de nouveaux réfrigérateurs mortuaires et d'un congélateur pour assurer le stockage approprié d'un maximum de 33 restes humains, l'installation d'une nouvelle alimentation solaire de secours et d'un système d'alimentation en eau de secours pour assurer un approvisionnement continu en eau pour la morgue ainsi qu'une eau de pluie améliorée. systèmes de drainage.

«Bien après la fin du conflit, de la violence ou des catastrophes naturelles, les familles des disparus continuent de chercher et d’espérer des réponses sur le sort de leurs proches», a déclaré Nourane Houas, coordinatrice de la protection au CICR. « Ils n'oublient jamais. Cette morgue rénovée fait partie de notre engagement à aider les autorités médico-légales sud-soudanaises à fournir des réponses aux familles des disparus afin que ces dernières puissent commencer à trouver la fermeture. »

Le CICR soutient les autorités médico-légales du Soudan du Sud depuis 2017 avec des formations et du matériel. La médecine légale fait partie intégrante pour aider les gens à connaître le sort de leurs proches. Aujourd'hui, le CICR a enregistré 5 524 disparus au Soudan du Sud, dont 2 529 ont été résolus depuis 2013.

« Nous appelons les autorités à maintenir leur engagement à faire en sorte que l'installation soit gérée et maintenue selon les normes élevées que les experts médico-légaux sud-soudanais et les familles qu'ils servent attendent », a déclaré Nourane Houas. « Tant que cette installation est protégée et bien entretenue, nous pensons que cette rénovation peut aider à prévenir l'angoisse qui accompagne le fait de ne pas savoir si votre proche est vivant ou mort. »

À propos de l'action du CICR au Soudan du Sud

Le CICR travaille au Soudan du Sud depuis près de 40 ans pour protéger et aider les familles et les communautés touchées par la guerre et la violence et les aider à reconstruire leur vie. En collaboration avec la Croix-Rouge du Soudan du Sud en 2019, le CICR a distribué de la nourriture à plus de 267 000 personnes; fourni des semences et des outils à 70 000 ménages et 172 000 personnes avec des kits de pêche; pris en charge près de 460 000 patients; effectué plus de 3 300 interventions chirurgicales; évacué par avion 361 blessés lors d'affrontements armés; apporté de l'eau potable à 266 000 personnes; visité plus de 5 700 détenus; et aidé à garder les familles séparées en contact grâce à plus de 19 000 appels téléphoniques. L'an dernier, nous avons également réuni 58 personnes, dont des enfants, avec leurs familles qui ont été séparées en grande partie à cause du conflit.

Pour plus d'informations, contactez:
Ali Yousef, responsable des relations publiques, CICR Juba, +211 912360038
Aidah Khamis Woja, chargée de communication, CICR Juba, +211 925230500

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *