Catégories
Actualités

Près d'un tiers des organismes de bienfaisance signalent une baisse des revenus volontaires

Près d'un tiers – 27% – des organismes de bienfaisance interrogés dans le cadre du rapport de Blackbaud sur le statut de 2020 du Royaume-Uni sur la collecte de fonds disent que leurs revenus volontaires ont diminué cette année, avec environ la même proportion incertaine si leur organisation survivra à l'impact de la pandémie.

Blackbaud Europe et le Chartered Institute of Fundraising ont travaillé ensemble pour produire le rapport de référence sur l'état de la collecte de fonds au Royaume-Uni 2020, interrogeant 1990 professionnels de la collecte de fonds d'organismes de bienfaisance de toutes tailles.

Ils ont constaté que 66% des répondants étaient soit assez confiants, soit très confiants que leur organisation se remettra financièrement de Covid-19, et 24% très convaincus que leur organisation serait en mesure de s'adapter et d'utiliser de nouvelles méthodes de collecte de fonds pour lutter contre les défis de la pandémie. Cependant, cela laisse encore près d’un tiers (29%) de craindre pour l’avenir de leur organisation.

La croissance volontaire des revenus a ralenti pour tous les types et toutes les tailles organisations à but non lucratif cette année, avec 27% disant que leurs revenus avaient diminué, passant de 21% l'année dernière. 24% dit que c'est resté le même, à partir de 16% l'année dernière, alors que 40% ont déclaré que leurs revenus avaient augmenté, bien que 49% en 2019.

Les deux réponses les plus courantes données pour la croissance des revenus restent les mêmes qu'en 2019: entreprendre une activité nouvelle ou différente prévue et embaucher des personnes possédant les bonnes compétences.

La pandémie est le plus grand défi que les organisations croient devoir surmonter cette année, et plus de la moitié (57%) des répondants pensent que l'impact causé par la pandémie durera au moins un an. Environ un tiers pensent qu'ils devront réduire la prestation de services et / ou procéder à des licenciements pour survivre.

Dans le rapport, Daniel Fluskey, responsable des politiques et des affaires extérieures du Chartered Institute of Fundraising, a déclaré:

«Étant donné que de vastes pans de l'activité de financement n'ont pas pu avoir lieu depuis mars, il n'est pas surprenant que moins d'organisations signalent une croissance de leurs revenus cette année. Cependant, l'effet considérable de Covid-19 sur les finances ne sera pleinement reflété que dans les recherches futures où nous pourrons avoir une vision à plus long terme. Sans surprise, le défi que représente Covid-19 pour les organismes de bienfaisance et le coût économique associé sont au centre des préoccupations des gens lorsqu'ils pensent aux années à venir. « 

Quelle que soit la taille de leur organisation, 70% des répondants ont déclaré qu'ils pensaient que se remettre de l'impact de Covid-19 sera leur plus grand défi au cours des trois prochaines années. Cela a été suivi de près par 69% craignant que la situation économique n'entraîne une diminution des dons. 55% a également déclaré que l'un des principaux défis de l'année à venir sera de s'adapter aux nouvelles méthodes de collecte de fonds.

Pendant la pandémie, 76% des organisations ont utilisé au moins une initiative virtuelle de collecte de fonds pour la première fois pendant le verrouillage, la majorité prévoyant d'en faire plus.

Top 5:

  1. 66% ont utilisé les dons en ligne directement via les médias sociaux
  2. 45% ont utilisé donner pendant que vous magasinez
  3. 35% – diffusion en ligne d'événements tels que des quiz et des performances
  4. 34% – défis physiques virtuels
  5. 31% – événements virtuels d'équipe

44% des répondants prévoient également constater une augmentation positive des dons en ligne cette année.

Le rapport complet peut être téléchargé sur le site de Blackbaud.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *