Catégories
Actualités

Lignes directrices sur la protection de l'environnement naturel dans les conflits armés

L'environnement naturel est souvent resté une victime silencieuse de la guerre. Les conséquences des dommages environnementaux sur les populations touchées par le conflit sont graves et complexes, affectant leur bien-être, leur santé et leur survie. Lorsque la dégradation de l'environnement se heurte aux risques climatiques, elle aggrave les défis pour les personnes qui tentent de survivre dans les conflits armés contemporains. Si une certaine quantité de dommages environnementaux peut être inhérente à la guerre, elle ne peut être illimitée; le droit international humanitaire (DIH) contient des règles qui protègent l'environnement naturel et qui visent à limiter les dommages qui lui sont causés par les conflits armés.

En 1994, en réponse à une demande de l'Assemblée générale des Nations Unies, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a publié le premier Directives pour les manuels militaires et instructions sur la protection de l'environnement en temps de conflit armé aider à l'instruction et à la formation des forces armées sur le DIH en protégeant l'environnement naturel. Depuis lors, le cadre juridique international n'a cessé de se développer. Dans le même temps, les conflits armés ont continué de causer des dommages et des destructions à l’environnement, soulignant la nécessité permanente de réaffirmer et de promouvoir un plus grand respect du DIH.

Dans le cadre de nos efforts en matière d'environnement et de crise climatique, et conformément à la recommandation d'une réunion d'experts de 2009 organisée par le Programme des Nations Unies pour l'environnement et le CICR, le CICR a mis à jour ses Lignes directrices de 1994 afin de refléter l'évolution des traités et loi humanitaire internationale. La mise à jour 2020 Lignes directrices sur la protection de l'environnement naturel dans les conflits armés sont un ensemble de règles de DIH existantes ainsi que de recommandations qui protègent l'environnement naturel dans les conflits armés.

La partie I des Lignes directrices 2020 couvre les règles de DIH qui prévoient protection spécifique à l'environnement naturel en tant que tel. La partie II contient règles générales du DIH qui protègent l'environnement naturel. La partie III comprend le règles sur des armes spécifiques qui protègent l'environnement naturel. La partie IV comprend les règles du DIH sur respect, mise en œuvre et diffusion des règles de protection du milieu naturel.

Chaque règle ou recommandation est accompagnée d'un commentaire concis pour faciliter la compréhension et clarifier sa source et son applicabilité. Les lignes directrices mises à jour ont fait l'objet d'un processus d'examen externe par des pairs par des praticiens et des universitaires, qui ont contribué à titre personnel.

Les Lignes directrices 2020 sont un outil de référence pour les États, les parties à des conflits armés et d'autres acteurs qui peuvent être appelés à interpréter et appliquer le DIH. Elles visent à faciliter l'adoption de mesures concrètes pour renforcer le respect des règles du DIH protégeant l'environnement naturel, y compris la promotion de ces règles et leur incorporation dans les manuels militaires, la politique nationale et les cadres juridiques. Pour soutenir la mise en œuvre, les Lignes directrices 2020 proposent également des recommandations clés que les parties à un conflit armé peuvent adopter pour réduire les impacts environnementaux des conflits armés, y compris l'identification et la désignation de zones d'importance environnementale ou de fragilité comme zones démilitarisées. En fin de compte, un meilleur respect du DIH peut limiter l'impact que les conflits armés peuvent avoir sur l'environnement naturel et les conséquences profondément interdépendantes pour les populations touchées par le conflit qui en dépendent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *