Catégories
Actualités

Les premiers mois de verrouillage ont vu le public donner 800 millions de livres supplémentaires

Les Britanniques ont donné 800 millions de livres de plus que d’habitude à des œuvres caritatives lors du verrouillage du printemps au Royaume-Uni, mais certaines causes ont été manquées.

Selon un rapport spécial UK Giving & Covid-19 de la Charities Aid Foundation (CAF) sur les dons des ménages britanniques, entre janvier et juin 2020, le public a fait un don total de 5,4 milliards de livres sterling à des œuvres caritatives – 800 millions de livres de plus que pour le même période en 2019.

Les FAC ont constaté que les dons au cours de ces premiers mois de verrouillage étaient à des niveaux normalement observés pendant les mois de pointe de collecte de fonds saisonnière de novembre et décembre, lorsque l'appel du coquelicot, les enfants dans le besoin et les principaux appels de Noël ont lieu.

En particulier, il y a eu une forte augmentation du nombre de personnes faisant des dons ou parrainant des «hôpitaux et hospices» au plus fort de la première vague de la pandémie, tandis qu’une personne sur cinq a déclaré faire des dons à des organismes de bienfaisance qui soutiennent le NHS.

Cependant, le rapport montre également que certains organismes de bienfaisance ont subi des pertes sans précédent. Les organismes de bienfaisance de recherche médicale sont parmi les plus durement touchés, perdant environ 174 millions de livres sterling au cours des six premiers mois de 2020. D'autres causes qui sont normalement parmi les plus populaires ont également connu une baisse importante des dons, notamment les organismes de bienfaisance pour les animaux et ceux qui soutiennent les enfants et les jeunes.

Neil Heslop, directeur général de la Charities Aid Foundation, a déclaré:

«Il n'y a jamais eu de temps de mémoire d'homme où nous avons été collectivement plus conscients de la valeur de la charité dans nos vies et cela est clairement démontré dans ce rapport de la CAF et dans la générosité du peuple britannique.

«C'est aussi notre espoir sincère que ces niveaux extraordinaires de don servent d'inspiration et nous rappellent ce qui est possible lorsque les gens se rassemblent pour soutenir les causes qui leur tiennent à cœur.

«Il ne faut pas oublier qu'il ne s'agit pas des organismes de bienfaisance eux-mêmes – en fin de compte, il s'agit des causes qu'ils soutiennent, qu'il s'agisse de nos voisins, de nos amis ou de notre monde naturel. Nous avons besoin de tous pour survivre et prospérer, pour notre bien à tous.

Les autres résultats clés comprennent:

  • Les dons en espèces ont connu une baisse substantielle entre mars (34%) et avril (13%) et restent à des niveaux très bas par rapport aux années précédentes, reflétant l'arrêt des collectes d'étain caritatives, des tirages au sort et d'autres transactions en espèces.
  • Le nombre de personnes donnant via un site Web ou une application a considérablement augmenté au cours de la même période (de 13% à 24%) et cela reste à des niveaux beaucoup plus élevés que la normale.
  • La confiance dans les organismes de bienfaisance, qui a augmenté en 2019 après trois ans de déclin, a encore augmenté depuis mars 2020. L'amélioration est observée dans différents groupes d'âge et niveaux sociaux.
  • Le public a déclaré s'inquiéter des finances de son ménage au début de la pandémie, bien que cela n'ait pas eu pour effet de donner moins à la charité.
  • À la fin du mois d'avril, plus de personnes que d'habitude ont déclaré qu'elles avaient l'intention de donner davantage au cours des 12 prochains mois (12% contre une moyenne à long terme de 7%) – un chiffre qui reste élevé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *