Catégories
Actualités

Les organismes de bienfaisance auront besoin de nouvelles approches de collecte de fonds après Covid

Les organismes de bienfaisance devront développer de nouvelles approches de collecte de fonds au fur et à mesure que les dons chuteront au cours de la prochaine année, selon une recherche commandée par le Chartered Institute of Fundraising.

Alors que les auteurs du rapport disent que l'environnement actuel est trop incertain pour faire des prédictions précises sur les résultats de la collecte de fonds, sur la base des prévisions du Trésor pour la croissance économique, les dons des ménages pourraient chuter de 25% en 2020-2021, l'économie affectant la plupart des flux de revenus de la collecte de fonds.

Recadrer la demande – les tendances qui façonneront les dons et la collecte de fonds après Covid19, a été rédigé par Cathy Pharoah, professeure invitée, Centre for Charitable Giving and Philanthropy, Cass Business School, et Tom McKenzie, chercheur honoraire, à l'Université de Dundee.

Il examine ce qui pourrait influencer les perspectives de collecte de fonds après Covid en explorant les domaines clés de la collecte de fonds en relation avec la croissance économique potentielle au cours des prochaines années, y compris les dons et les dépenses des ménages, les tendances du revenu total des collectes de fonds volontaires des organismes de bienfaisance, les tendances des legs à les organismes de bienfaisance, les dons d'entreprise et les fiducies et fondations.

L'examen des tendances prépandémiques et des données sur les dons, dit-il, permettra aux organismes de bienfaisance de mieux comprendre où nous en sommes maintenant et ce qui s'est passé lors de la dernière récession, ce qui peut fournir des indications pour l'avenir de la collecte de fonds.

Les résultats soulignent la nécessité pour les organismes de bienfaisance de rechercher de nouvelles opportunités. Alors que les dons des ménages, les revenus hérités et les dons des entreprises seront affectés par le climat économique, la recherche indique des différences marquées dans le revenu des ménages et certains ménages susceptibles d'avoir réalisé des économies importantes pendant le verrouillage, affirmant que certains donateurs pourraient être persuadés de détourner leur épargne vers des œuvres caritatives. , tandis que d'autres se débrouillent moins bien peuvent décider de reporter plutôt que d'annuler leur don.

Le rapport déclare:

«La capacité de donner deviendra de plus en plus polarisée car le COVID 19 a un effet plus négatif sur certaines couches de la population que sur d'autres, et ceux qui peuvent se permettre de donner devraient être encouragés à le faire.»

Et, bien qu'il y ait un impact sur les dons des entreprises, le rapport suggère qu'il s'agit peut-être d'un domaine qui est le moins touché, avec de nombreuses entreprises qui réduisent leurs dons mais ne les arrêtent pas, et de nombreuses grandes entreprises donatrices provenant de secteurs qui ont continué à bien se porter. pendant la pandémie.

Ça dit:

«Les grandes entreprises donatrices ont tendance à être dans des secteurs industriels performants dans le FTSE, de sorte que les futures opportunités de collecte de fonds peuvent résider dans des secteurs qui ont connu une croissance commerciale pendant COVID19, tels que les produits pharmaceutiques, la vente au détail en ligne de produits essentiels, le commerce électronique, la technologie et les logiciels.»

Il prédit également que les fondations seront moins touchées en raison de la croissance de leurs actifs avant la pandémie et de leurs réserves en capital.

Le rapport conclut:

«La récession n'aura pas un impact égal sur toutes les parties de la société, et nous devrons nous tourner en particulier vers ceux qui peuvent se permettre de donner et soutenir ceux qui sont moins aisés. Le cours de la reprise économique échappe au contrôle des collecteurs de fonds, mais le recadrage des relations avec les donateurs en fait partie. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *