Catégories
Actualités

Les annulations de débit direct sautent sous Covid-19

La pandémie de Covid-19 a vu une augmentation des annulations de dons de charité Direct Debit, selon les données de Rapidata.

Les données de suivi de Rapidata pour les dons de bienfaisance réguliers révèlent qu'au cours du mois dernier, les organismes de bienfaisance britanniques ont connu une forte augmentation des annulations de dons réguliers par prélèvement automatique, passant de 2,16% en février à 3,09% en mars.

Chiffres RapidataCela signifie que le taux d'annulation pour mars 2020 était supérieur de 41% à celui de mars 2019 (2,19%), les nouveaux nombres de donateurs diminuant également fortement.

Le taux d'annulation des prélèvements sur les organismes de bienfaisance pour mars 2020 est la plus forte variation jamais enregistrée de février à mars. Cependant, il reste nettement inférieur au taux le plus élevé jamais enregistré pour le même mois, enregistré pendant la récession de 2008/9 à 4,33%.

La majorité des dons par prélèvement automatique ont été annulés au cours des deux dernières semaines du mois, en corrélation avec l'introduction de la distanciation sociale et le verrouillage britannique qui a suivi.

De plus, le nombre de nouveaux donateurs pour le mois de mars était près d'un quart inférieur (24,11%) à celui du même mois l'an dernier, accélérant au cours des deux dernières semaines du mois à 58,17% inférieur à la même période en 2019.

Daniel Fluskey, directeur des politiques et des affaires extérieures de l'Institute of Fundraising, a déclaré:

«La hausse des annulations montre à quel point la crise des coronavirus est difficile pour les revenus des organisations caritatives. Bon nombre des sympathisants les plus engagés et les plus généreux doivent annuler leurs dons et les limites des contacts sociaux empêchent les organismes de bienfaisance d'exécuter une grande partie de leurs activités de collecte de fonds. En conséquence, les services de bienfaisance de première ligne sont fortement menacés, maintenant et à l'avenir, c'est pourquoi nous avons besoin de toute urgence d'un ensemble de soutien du gouvernement.

«Selon le Coronavirus Impact Survey, les organismes de bienfaisance prévoient en moyenne une baisse de 48% du revenu volontaire, reconnaissant que les supporters ont peur de leur propre situation financière. Bien qu'il s'agisse d'un environnement incroyablement difficile pour la collecte de fonds, nous constatons des actes de générosité et des réponses aux appels d'urgence remarquables – montrant que les gens peuvent et vont toujours donner, bien que peut-être de manières et de niveaux différents de ceux des dernières années. »

Scott Gray, responsable de Rapidata et responsable des paiements pour The Access Group, dont Rapidata fait partie, a commenté:

«Nous avons enregistré un changement par rapport au cycle d'annulation annuel auquel nous ne nous attendions qu'à la suite d'un événement atténuant. De toute évidence, la pandémie de coronavirus a eu un impact majeur sur les dons réguliers aux organismes de bienfaisance. La distanciation sociale et le verrouillage au Royaume-Uni ont entraîné des pertes d'emplois et des accords de congé avec de nombreuses personnes soucieuses de la sécurité de leurs revenus futurs. Naturellement, les gens tiendront compte des priorités financières et de leur capacité à continuer de soutenir les organismes de bienfaisance de leur choix. »

«Le taux de mars est inférieur aux niveaux enregistrés au plus fort de la récession en 2008-2009. Il reste à voir si les mesures de verrouillage mises en place en mars ont entraîné une flambée accidentelle, car la majorité des sympathisants immédiatement affectés ont choisi d'annuler leurs dons au cours de ces quelques semaines, ou si les annulations continueront de progresser, tout comme la pandémie. »

«Près des trois quarts des organismes de bienfaisance craignent de faire faillite sans soutien financier; le véritable souci du public est bien sûr la fin des services vitaux et de l'aide que ces organismes de bienfaisance fournissent. Pour l'anecdote, nous entendons des résultats positifs rapportés dans le cadre de campagnes de financement numériques et téléphoniques, mais avec la plupart des organismes de bienfaisance s'attendant à davantage de pertes, la réalité peut signifier un taux plus élevé pour avril. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *