Catégories
Actualités

L'administration Trump impose unilatéralement un contrat aux travailleurs de l'USDA

Les membres et les dirigeants du syndicat sont furieux de l’imposition unilatérale d’un contrat par l’administration Trump.

Rapports Bloomberg Law:

«Un désaccord entre un syndicat d'avocats du département américain de l'Agriculture et l'avocat général de l'agence est le dernier d'une série de conflits du travail entre l'administration Trump et les syndicats du gouvernement fédéral.

L'administration cherche à mettre à l'écart les représentants du travail, disent les syndicats, tandis que les responsables de l'agence disent que les groupes sont dans certains cas plus intéressés à préserver le statu quo qu'à améliorer la façon dont le gouvernement fournit des services aux contribuables.

Les syndicats fédéraux représentent environ la moitié des 2,1 millions d'employés civils du pays, et des désaccords fondamentaux entre les syndicats et l'administration ont conduit à des conflits au sein du gouvernement sur le télétravail, le «  temps officiel '' pour les activités de représentation syndicale et, plus récemment, la sécurité des installations fédérales comme certaines agences cherchent à ramener les travailleurs dans leurs bureaux.

Les membres du syndicat représentant les employés du Bureau des avocats généraux de l’USDA au début du mois ont voté contre un projet de contrat qui a été conclu au cours d’années de différends et d’arbitrage en cours avec l’avocat général de l’agence, Stephen Vaden.

Le bureau de Vaden a envoyé une lettre aux dirigeants syndicaux indiquant que l'USDA imposerait unilatéralement la nouvelle convention collective à compter du 20 juillet.

«Il est clair que l’Union n’a pas l’intention de ratifier un accord successeur, quelles que soient ses conditions; et peu importe qu’elles soient imposées par le Groupe spécial ou qu’elles soient arrivées par les parties à la suite de négociations continues », indique la lettre.

Les dirigeants de la section locale 1106 de la Fédération américaine des employés du gouvernement disent cette décision est l'une des nombreuses tentatives faites par les dirigeants des agences pour affaiblir le syndicat. La flexibilité du calendrier, la représentation syndicale dans les réclamations et les autres droits accordés dans le contrat précédent qui avait été renouvelé depuis 2010 ont été retirés du nouvel accord, a déclaré Joshua Rider, président de la section locale 1106 de l'AFGE. L'AFGE représente environ 10 000 travailleurs de l'USDA, qui total de près de 100 000 employés.

«C’est la direction qui répudie le droit que les syndicats ont en vertu du statut de ratifier son accord. Je pense que c’est clairement une attaque de la part du gouvernement fédéral contre l’organisation syndicale et les droits de négociation collective », a déclaré Rider.»

Pour le reste de l'histoire, visitez Bloomberg Law ici.

Tu pourrais aussi aimer:

Rejoignez notre liste de diffusion pour les dernières nouvelles syndicales!

Remarque: JavaScript est requis pour ce contenu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *