Catégories
Actualités

La période de Noël posera des défis importants aux organismes de bienfaisance

Ce Noël posera des défis importants aux organismes de bienfaisance, dont un quart s'attend à ce que les revenus des dons soient inférieurs de plus de 25% à ceux de l'an dernier.

Selon la dernière enquête Covid Charity Tracker, menée par Pro Bono Economics en partenariat avec Charity Finance Group et Chartered Institute of Fundraising, la période de Noël est très ou assez importante pour le revenu annuel total de 44% des organismes de bienfaisance.

Dans l'ensemble, un quart ont déclaré s'attendre à ce que les revenus des dons soient inférieurs de plus de 25% à ceux de l'an dernier, et un peu plus d'un cinquième s'attendaient à ce qu'ils soient jusqu'à 25% inférieurs. Cependant, cela est pire parmi les organismes de bienfaisance plus petits, deux sur cinq s'attendant à ce que leurs revenus de dons ce Noël soient inférieurs de plus d'un quart à ceux de 2019, tandis que 78% des organismes de bienfaisance pour lesquels la collecte de fonds de Noël constitue une partie importante de leur revenu annuel attendez-vous à subir une baisse.

La prestation de services continuera également d'être affectée, avec environ un cinquième (19%) des organismes de bienfaisance estimant qu'ils ne seront pas en mesure de fournir leurs services de manière adéquate pendant la période de Noël, et un peu moins de 90% s'attendant à ce que Covid-19 ait un impact sur leur capacité à fournir des services. l'année prochaine.

D'autres suppressions d'emplois sont également à prévoir, près d'un quart (23%) prévoyant de licencier du personnel lorsque le programme de maintien de l'emploi prendra fin à la fin de ce mois. Seulement 1 personne sur 10 envisage d'utiliser le programme gouvernemental de soutien à l'emploi, qui permet aux employés de travailler à temps partiel et de répartir les heures non travaillées entre l'employeur, le gouvernement et l'employé, par le biais d'une réduction de salaire.

L’enquête a également posé des questions sur l’adoption des programmes de prêts temporaires du gouvernement: le Bounce Back Loan Scheme, le Coronavirus Business Interruption Loan Scheme (CBILS), le Coronavirus Large Business Interruption Loan Scheme (CLBILS) et le Future Fund. Cependant, il a constaté que seulement 7% des organismes de bienfaisance avaient utilisé l'un de ces programmes, et 3% prévoyaient de présenter une demande. Parmi les petits organismes de bienfaisance, seulement 1% ont fait une demande. En comparaison, les données de la Banque d'Angleterre montrent que 19% des entreprises utilisent ou prévoient d'utiliser les CBILS ou CLBILS.

Seulement 7% des organismes de bienfaisance ont déclaré qu'ils n'avaient besoin d'aucun soutien supplémentaire pour les aider à atteindre leurs objectifs. La majorité (68%) a exprimé le besoin de ressources financières supplémentaires, les petits organismes de bienfaisance étant légèrement plus susceptibles de dire cela que les plus grands.

Parmi les autres obstacles à la réalisation des objectifs figurent l'incertitude sur la distanciation sociale, les deux cinquièmes affirmant qu'une plus grande certitude sur les arrangements futurs aiderait, et un cinquième souhaitant plus de clarté sur les arrangements actuels. Une plus grande collaboration entre les organismes de bienfaisance pourrait toutefois aider, un quart (26%) des répondants affirmant que plus d'opportunités les aideraient à atteindre leurs objectifs.

L'enquête Covid Charity Tracker s'est déroulée du 12 au 18 octobre et a reçu 291 réponses. Il peut être lu dans son intégralité ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *