Catégories
Actualités

Koweït: un dialogue politique de haut niveau explore les défis humanitaires liés à COVID-19

L'événement, organisé par vidéoconférence, a réuni S.E. le cheikh Dr Ahmed Nasser Al-Mohammed Al-Ahmed Al-Jaber Al-Sabah, ministre des Affaires étrangères du Koweït, S.E. Hilal Al Sayer, président de la Société du Croissant-Rouge du Koweït, S.E. M. Abdulwahab Ahmad Al-Bader, directeur général du Fonds du Koweït pour le développement économique arabe, et Peter Maurer, président du CICR, pour discuter de l'impact de la pandémie de COVID19 au Koweït et dans la région du Moyen-Orient et explorer comment ils peuvent renforcer la coopération apporter des réponses durables aux besoins des personnes affectées.

Dans les pays touchés par un conflit armé, la pandémie aggrave les souffrances de millions de personnes vulnérables qui luttent déjà pour répondre aux besoins essentiels tels que le logement, la nourriture, l'eau et les soins médicaux. Le CICR a partagé son expérience en essayant de relever ces défis en Irak et a discuté d'exemples de sa réponse au Yémen et en Syrie.

Les participants ont reconnu qu'au-delà du traitement et de la prévention de l'infection Covid-19, les nombreux impacts secondaires à long terme restaient une préoccupation majeure. La pandémie menace tous les aspects de la vie des gens, amplifiant les inégalités, perturbant les communautés et annulant les gains de développement réalisés au cours de la dernière décennie. C'est également une crise de l'éducation massive et une crise potentielle de sécurité alimentaire qui pourraient aggraver la pauvreté et la faim.

«À l'échelle mondiale, nous constatons que les gains de développement durement gagnés reculent avec la fermeture des écoles, la perte de salaires, la fermeture d'entreprises et les risques pour la santé. L’impact socio-économique a été considérable », a déclaré Peter Maurer, président du CICR.

La réponse devrait viser à soutenir le système social, en s'appuyant sur l'expérience passée des pandémies. « Je suis convaincu que le partenariat continu avec l'État du Koweït, le KRCS et le KFAED contribuera à atténuer les souffrances humaines grâce à une approche collaborative dédiée aux causes humanitaires », a-t-il ajouté.

Les États ont également un rôle essentiel à jouer pour faciliter le travail des acteurs internationaux tout en maintenant les mesures exceptionnelles nécessaires pour lutter contre la pandémie, a déclaré M. Maurer.

De son côté, S.E. Le Dr Sheikh Ahmed Nasser Al-Mohammed Al-Ahmed Al-Jaber Al-Sabah, ministre des Affaires étrangères du Koweït, a déclaré que ce dialogue stratégique devrait être un exemple à suivre entre les autres États et les organisations humanitaires. «Notre dialogue montre que de nombreux changements se sont produits pendant la crise actuelle. Cela montre également l’importance de mettre l’accent sur la coopération entre l’État du Koweït et le CICR dans le cadre du droit international humanitaire, pilier de la politique étrangère du Koweït », a-t-il déclaré.

S.E. le Dr Hilal Al Sayer, président de la KRCS, a déclaré: «participer à ce dialogue de haut niveau garantit la fourniture d'une réponse humanitaire efficace et coordonnée, qui devrait faire partie intégrante des relations diplomatiques entre les pays».

IL. M. Abdul Wahab Al Bader, le Directeur général du KFAED, a rassuré que les efforts humanitaires à travers le partenariat et le dialogue stratégique pratique favorisent la réponse à la pandémie de Covid-19, au Koweït et dans le monde.

L'événement s'est conclu par une déclaration conjointe, réitérant le soutien constant de l'État du Koweït aux efforts humanitaires du CICR, soulignant l'importance du lien critique entre l'action humanitaire et le travail de développement.

Le dialogue politique de haut niveau entre le CICR et l'État du Koweït affirme l'engagement commun à l'action humanitaire fondée sur des principes en tant que bien public. Le rôle des États dans l’appui et la facilitation de l’action humanitaire, illustré par les initiatives internationales du Koweït en général et le soutien au CICR, demeure crucial. Cela est doublement vrai compte tenu des nouvelles contraintes opérationnelles que la pandémie COVID19 a provoquées. Le CICR et l'État du Koweït ont réitéré leur engagement à lutter contre les terribles conséquences de la pandémie de COVID19 par le biais d'activités humanitaires et de développement aux niveaux local et international.

L'État du Koweït et le CICR ont réaffirmé leur attachement à leur engagement politique en confirmant le quatrième dialogue politique de haut niveau qui se tiendra à Genève (Suisse) en 2021.

NOTE AUX RÉDACTEURS EN CHEF: Le Dialogue politique de haut niveau (HLPD) est une plateforme d'échange sur les questions humanitaires stratégiques entre les dirigeants du Comité international de la Croix-Rouge, de l'État du Koweït et de la Société du Croissant-Rouge du Koweït (KRCS). L'objectif est de discuter des tendances importantes de l'environnement et d'explorer des options pour des réponses durables aux besoins humanitaires des populations affectées. La première édition du HLPD s'est tenue au Koweït, en 2017; la deuxième édition s'est tenue à Genève en 2019.

Pour plus d'informations:

Ala’a Nayel, porte-parole du CICR, +965 96673614, anayel@icrc.org

Pour prévisualiser et télécharger les dernières séquences vidéo du CICR en qualité de diffusion, rendez-vous sur

www.icrcvideonewsroom.org

Suivez la délégation régionale du CICR du CCG sur twitter.com/ICRC_kw

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *