Catégories
Actualités

journée-mondiale-de-la-santé-mentale-croix-rouge-covid-19-enquête-sur la-santé-mentale | CICR

Journée mondiale de la santé mentale: une nouvelle enquête de la Croix-Rouge montre que le COVID-19 affecte la santé mentale d'une personne sur deux

Le rapport montre comment la pandémie ajoute un niveau extraordinaire de stress et de souffrance aux communautés du monde entier. CICR

Genève (CICR / FICR) – La moitié de tous les répondants – 51% – dans une enquête menée dans sept pays ont déclaré que la pandémie de COVID-19 avait eu des effets négatifs sur leur santé mentale, selon une enquête du Comité international de la Croix-Rouge (CICR).

Dans un nouveau rapport – «Le plus grand besoin était d'être écouté: L'importance de la santé mentale et du soutien psychosocial pendant le COVID-19» – le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge démontre à quel point la pandémie ajoute un niveau extraordinaire de stress et souffrance sur les communautés du monde entier. L'épidémie aggrave les problèmes de santé mentale existants, en déclenche de nouveaux et rend l'accès aux services de santé mentale encore plus rare. Il appelle à un financement urgent et accru pour la santé mentale et le soutien psychosocial dans le cadre des réponses humanitaires.

« La crise sanitaire du COVID-19 a exacerbé la détresse psychologique de millions de personnes qui vivent déjà des conflits et des catastrophes. Les restrictions de verrouillage, la perte d'interaction sociale et les pressions économiques ont toutes un impact sur la santé mentale des gens et l'accès aux soins », a déclaré Robert Mardini , le directeur général du CICR. « La santé mentale est tout aussi importante que la santé physique, en particulier dans les situations de crise, lorsque les besoins en santé mentale sont particulièrement critiques. »

Le rapport met également en évidence les besoins urgents en santé mentale de ceux qui ont été en première ligne de la pandémie, du personnel médical aux bénévoles, aux travailleurs communautaires, aux travailleurs sociaux, aux ramasseurs de cadavres, aux dirigeants communautaires et bien d'autres. Près de trois répondants sur quatre à l'enquête du CICR – 73% – ont déclaré que les agents de santé de première ligne et les premiers intervenants ont davantage besoin d'un soutien en santé mentale que la personne moyenne. Ils sont souvent directement exposés au COVID-19, travaillent de longues heures et sont invariablement soumis à des événements stressants et à la stigmatisation lorsqu'ils soutiennent les communautés touchées par la catastrophe. Ils ont besoin d'un soutien et de soins pour pouvoir continuer à prendre soin des autres de manière appropriée.

«Les programmes de santé mentale sont parmi les interventions humanitaires les moins coûteuses, mais ils ont un impact vital et inestimable sur la vie des personnes qui en ont besoin», a déclaré Jagan Chapagain, Secrétaire général de la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge ( FICR). « Aujourd'hui plus que jamais, nous devons investir dans la santé mentale et le soutien psychosocial pour tous – communautés et aidants – pour aider les gens à faire face, à reconstruire leur vie et à prospérer pendant cette crise. »

Les recommandations du Mouvement aux États, aux décideurs politiques, aux défenseurs et aux praticiens de la santé mentale et du soutien psychosocial comprennent:

  • Assurer un accès précoce et durable aux services de santé mentale et de soutien psychosocial pour les personnes touchées par la pandémie
  • Intégrer la santé mentale et le soutien psychosocial dans toutes les réponses répondant aux besoins résultant de la pandémie
  • Donner la priorité à la protection de la santé mentale et au bien-être du personnel et des volontaires répondant aux besoins humanitaires lors de la pandémie

« Le COVID-19 crée une opportunité historique de transformer les engagements en actions. Ne pas le faire prolongera la crise – en termes économiques, sociaux et sanitaires », a déclaré M. Mardini.

PREND FIN

Notes aux rédacteurs:

Sur le Mouvement de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge: Le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge est le plus grand réseau humanitaire au monde, composé du Comité international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (CICR), de la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) et de 192 Croix-Rouge et Sociétés du Croissant-Rouge.

Sur l'enquête du CICR: Au total, 3 500 personnes ont répondu à l'enquête commandée par le CICR dans sept pays: la Colombie, le Liban, les Philippines, l'Afrique du Sud, la Suisse, l'Ukraine et le Royaume-Uni. L'enquête, réalisée par Ipsos du 18 au 22 septembre, a interrogé 500 personnes par pays à partir d'un échantillon représentatif au niveau national. Les résultats par pays sont disponibles sur demande.

Contacts médias:

Pour plus d'informations sur la réponse de la Fédération internationale et les entretiens avec Jagan Chapagain, veuillez contacter:

Rebecca Cole, Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR), Genève:
+41 79245 56 80, rebecca.cole@ifrc.org

Pour les résultats de l'enquête et les entretiens avec Robert Mardini, veuillez contacter:

Aurélie Lachant, Comité international de la Croix-Rouge (CICR) Genève:
+41 79244 64 05, alachant@icrc.org

Pour prévisualiser et télécharger les dernières séquences vidéo du CICR en qualité de diffusion, accédez à
www.icrcvideonewsroom.org

Suivez le CICR sur facebook.com/icrc et twitter.com/icrc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *