Catégories
Actualités

Jordanie: première mission humanitaire de Khaldun

Récemment, le Centre d’approvisionnement logistique (LSC) du CICR à Amman a organisé et expédié avec succès 732 fauteuils roulants (pour enfants et adultes), 930 déambulateurs (pour les personnes handicapées vulnérables) et 325 béquilles vers la Syrie ravagée par la guerre. Ces articles ont été distribués aux établissements médicaux soutenus par le CICR dans tout le pays.

L'un des conducteurs du convoi de 5 camions qui a amené ces articles importants en Syrie est Khaldun Hamasha. Sans les compétences et la discipline de chauffeurs comme lui, les convois humanitaires pourraient être plus difficiles à organiser et à déployer. Compte tenu du terrain souvent difficile et des défis de sécurité que ces convois naviguent et rencontrent, il est généralement important de veiller à ce que la livraison des fournitures humanitaires essentielles soit confiée à des professionnels compétents comme Khaldun.

Sa longue expérience est soulignée par le fait qu'il a commencé sa carrière de chauffeur de taxi à l'âge de 18 ans et a souvent travaillé plus de 15 heures par jour. À ce très jeune âge, Khaldun a pu subvenir aux besoins de sa famille et leur fournir les besoins de base et essentiels. «C'était comme un poids sur mes épaules dont je n'ai jamais pu me débarrasser, c'était une responsabilité tellement énorme», a-t-il déclaré. Après avoir travaillé pendant 6 ans comme chauffeur de taxi, Khaldun a pu acheter son propre camion léger et a commencé à transporter des marchandises de Jordanie vers les pays du Golfe.

Revenant dans le passé, Khaldun, aujourd'hui âgé de 44 ans, a rappelé que c'est avec le soutien de son ami qu'il a pu commencer à transporter des légumes et des fruits vers Dubaï et Bahreïn. Il a choisi cette ligne de travail parce qu'il ne pouvait pas terminer ses études secondaires en raison de circonstances familiales difficiles. «Mon père est décédé alors que j'étais dans ma dernière année d'école, j'ai donc dû abandonner et commencer à travailler pour soutenir ma mère et mes frères et sœurs», a-t-il déclaré. Khaldun est le plus âgé des garçons et le seul à avoir pu travailler pour subvenir aux besoins de sa famille et répondre à leurs besoins. Khaldun croit fermement qu'il a vécu la meilleure période de sa carrière lors de ces voyages dans le Golfe. En trois ans, il a pu acheter sa propre maison et un camion lourd. Il s'est également marié et a fondé sa propre famille.

Tout au long de son expérience de chauffeur de camion, Khaldun a apprécié son travail et a toujours été satisfait de ses revenus. Cependant, au milieu de l'épidémie de la pandémie COVID-19, sa vie a complètement changé. Pour la première fois en 26 ans, Khaldun a traversé une crise financière. Il n'était pas en mesure de maintenir sa routine de vie ni de subvenir aux besoins de sa famille. «Lorsque les autorités jordaniennes ont mis en place un verrouillage complet, j'ai complètement arrêté de travailler pendant environ 4 mois. Pendant cette période, j'ai dépensé mes économies avec précaution. » Il a déclaré. Après le verrouillage, la carrière de Khaldun a radicalement changé. Il est désormais limité aux expéditions internes car des restrictions sont appliquées à travers les frontières. Khaldun a déclaré que les voyages d'expédition internes ne sont pas une bonne source de revenus car il n'est pas assez payé.

C’était la première expérience de Khaldun dans le transport d’articles et de matériels humanitaires vers un pays voisin. Il était reconnaissant et satisfait de faire partie d'une telle mission. «Ce fut un sentiment tellement grand et satisfaisant de faire partie de ce travail humanitaire et de pouvoir transporter les articles nécessaires à la communauté syrienne.» Khaldun a hâte de participer plus souvent à de telles missions à l'avenir.

Khaldun vit avec sa femme et ses 6 enfants à Amman.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *