Catégories
Actualités

COVID-19 dans les pays en développement – Institut himalayen

Alors que COVID-19 continue de se propager dans le monde entier, notre sensibilisation se tourne vers les pays en développement, qui sont particulièrement vulnérables aux effets déstabilisateurs de ce virus. Dans les pays où la famille moyenne gagne moins de 1 dollar par jour et manque même des méthodes d'assainissement et d'hygiène les plus élémentaires, comme le savon et l'eau courante, le virus présente un défi unique.

En raison d'une pénurie de ressources financières, de mauvaises conditions d'assainissement et d'hygiène et d'un système de santé qui ne fonctionne pas correctement, ces communautés sont confrontées à des difficultés accrues, avec moins de moyens pour se conformer aux directives de santé publique nécessaires pour réduire la propagation de l'infection … se laver les mains fréquemment, maintenir une distance sociale, rester à la maison et s'isoler en cas de maladie.

De nombreux hommes et femmes sont obligés de travailler, car ils dépendent d'un revenu quotidien pour subvenir aux besoins essentiels de leur famille, tels que la nourriture et les médicaments. Souvent, cela signifie gagner un maigre revenu en vendant des fruits et légumes dans un stand de produits locaux ou en travaillant dans une petite entreprise en tant que mécanicien local, où tout revenu – quelle que soit sa taille – détermine si les individus seront en mesure de fournir de la nourriture à leur famille. Dans ces situations, rester à la maison n’est tout simplement pas une option.

En outre, dans les régions densément peuplées, ce qui est souvent le cas dans les pays en développement, la distanciation sociale n'est pas toujours possible. Souvent, plusieurs membres de la famille vivent sous un même toit et les familles élargies vivent à proximité les unes des autres dans le même complexe – en partie en raison des normes sociales mais aussi en raison de contraintes financières. Lorsque les ressources fondamentales pour la santé telles que le savon, l'eau courante et les toilettes ne sont pas accessibles, le lavage fréquent des mains et les bonnes pratiques d'hygiène ne sont pas possibles, conduisant à une augmentation significative de la propagation des bactéries.

Alors que l'éducation et la sensibilisation sont fondamentales pour réduire la propagation du virus, les communautés en Afrique expriment le fait que la conscience sociale seule ne suffit pas (allAfrica). Sans ressources financières, sans infrastructures d'eau et d'assainissement adéquates et sans systèmes de santé en place, les communautés ne pourront pas commencer à faire face efficacement aux ravages causés par la maladie et les cas continueront d'augmenter.

Institut himalayen Cameroun

Alors que notre équipe sur le terrain au Cameroun a exprimé des préoccupations similaires, elle a fait part de son engagement continu à diffuser des informations précises et des directives pour arrêter la propagation du virus.

L'équipe de l'Himalayan Institute Cameroon prend son rôle au sérieux en tant que leader de la santé publique dans la communauté et reconnaît plus que jamais l'importance de ses efforts de santé publique.

Notre équipe reste attachée à la communauté locale et continuera à enseigner les meilleures pratiques d'hygiène et d'assainissement de base à distance en ces temps difficiles en contactant des dirigeants, des groupes et des institutions influents locaux pour les éduquer sur la santé publique la plus récente. informations et mesures préventives et continuera de le faire tant que cette pandémie existera.

Les initiatives humanitaires de l’Institut himalayen au Cameroun dépendent de l’amour et du soutien de nos donateurs – les progrès et le développement que nous avons constatés au fil des ans n’auraient pas été possibles sans vous, et pour cela, nous vous en sommes vraiment reconnaissants. Ensemble, nous construisons des communautés saines à travers le Cameroun.

Pour plus d'informations, veuillez cliquer ici. Si vous souhaitez faire un don à des projets comme celui-ci, cliquez ici. Suivez-nous sur Facebook pour des mises à jour fréquentes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *