Catégories
Actualités

Conférence internationale sur le soutien à Beyrouth et au peuple libanais: discours de Peter Maurer

Conférence internationale sur le soutien à Beyrouth et au peuple libanais: discours de Peter Maurer

Déjà confrontée à une crise économique et financière, la pandémie mondiale a poussé le pays et sa population à leur limite. CICR

Monsieur le Président, Excellences,

Les événements tragiques qui ont eu lieu à Beyrouth nous ont tous choqués.

Cette tragédie, l’ampleur et l’ampleur des destructions, des victimes, des déplacés et des disparus, est d’autant plus tragique compte tenu de la fragilité du Liban aujourd’hui. Déjà confrontée à une crise économique et financière, la pandémie mondiale a poussé le pays et sa population à leur limite.

Monsieur le Président, je salue vivement cette conférence. Il est vital que nous rassemblions nos ressources collectives pour soutenir le Liban et son peuple à travers cette dernière tragédie – afin qu’elle ne devienne pas une de trop.

Mon organisation, le Comité international de la Croix-Rouge, est au Liban depuis des décennies, à travers des cycles de conflits récurrents. Nous voyons directement les effets considérables de l'explosion de mardi – et les souvenirs et les peurs qu'elle évoque. Depuis les premières heures, nous sommes actifs sur le terrain, travaillant en étroite collaboration avec la Croix-Rouge libanaise et les autorités et institutions locales pour évaluer et répondre aux besoins immédiats. Mais plus de soutien est nécessaire:

  • Nous aidons les hôpitaux à reconstituer les fournitures médicales épuisées – mais il en faut davantage.
  • Nous soutenons les centres spécialisés pour les nombreuses personnes blessées qui ont perdu des membres inférieurs dans l'explosion, mais il en faut davantage.
  • Nous avons identifié un traumatisme psychosocial important dû aux explosions – et un soutien supplémentaire est nécessaire.
  • Nous soutenons les populations particulièrement vulnérables avec une aide alimentaire et en espèces – mais avec plus de 300 000 personnes déplacées, un soutien supplémentaire est nécessaire.
  • Nous soutenons la gestion et l'identification appropriées des restes humains.
  • Nous avons constaté que les systèmes d'approvisionnement en eau ont été gravement perturbés – un soutien sera nécessaire pour les réparations.

Des dizaines de milliers de personnes sont dans le besoin. La vitesse est essentielle. La Croix-Rouge travaille dur et nous sommes prêts à en faire plus, en partenariat avec des acteurs de bonne volonté. À partir de notre évaluation initiale, nous projetons les dépenses de la Croix-Rouge à 40 millions d'euros supplémentaires pour une réponse immédiate jusqu'à la fin de cette année.

Mais au-delà de cette réponse immédiate, ce qui sera essentiel, c'est votre soutien sur le long terme. Nous avons vu à travers cette crise la valeur essentielle de l'investissement dans les institutions. Pour notre part, nous sommes fiers de nos solides partenariats – avec la Croix-Rouge libanaise bien sûr, ainsi qu'avec l'hôpital universitaire Rafik Hariri (avec l'Agence française de développement). Ce sont des institutions en première ligne de cette réponse et nous devons investir dans la résilience d'institutions comme elles pour l'avenir.

Je vous remercie.

Pour plus d'informations:

Rona Halabi, Porte-parole du CICR au Liban, ralhalabi @ icrc.org +961 70153928

Ruth Hetherington, Porte-parole du CICR pour le Moyen-Orient, Genève, rhetherington@icrc.org +41794473726

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *