Catégories
Actualités

Actualités et commentaires d'aujourd'hui – 19 octobre 2020

Le Sénat devrait voter sur deux mesures de relance ce mardi et mercredi, CNN rapports. Ils voteront d'abord sur le programme autonome de protection des chèques de paie conçu pour soulager les petites entreprises. Puis, mercredi, les républicains du Sénat tenteront de faire adopter un plan de relance de 500 milliards de dollars. Le plan de relance est le même que les démocrates de la Chambre ont rejeté le mois dernier après avoir fait pression pour un paquet beaucoup plus important de 1,8 billion de dollars. Pendant ce temps, la présidente de la Chambre, Nancy Pelosi, a déclaré dimanche que les négociateurs doivent trouver un compromis sur un accord de relance d'ici la fin de la journée mardi pour qu'un paquet soit adopté avant le jour des élections. De nombreuses critiques de Pelosi à l’égard du plan républicain concernent l’incapacité du plan à inclure de manière adéquate des mesures de dépistage du Covid-19 et de recherche des contacts.

Un ancien employé de McDonald's poursuit la chaîne de restauration rapide pour avoir prétendument riposté contre elle pour avoir protesté contre les politiques de sécurité Covid-19 de la chaîne plus tôt cette année. Selon le procès du dénonciateur, la plaignante, Maria Ruiz Bonilla, a été licenciée après avoir porté plainte et organisé plusieurs débrayages en mars et avril pour protester contre les politiques de l'entreprise. Ruiz affirme qu'au cours de ces mois de pandémie, les travailleurs n'ont pas reçu de désinfectant, de gants ou d'autres équipements de nettoyage. De plus, il était interdit aux travailleurs de porter des masques. La plainte de Ruiz est la dernière des nombreuses plaintes de dénonciateurs contre des entreprises qui ont négligé de prendre des précautions de sécurité pendant les premiers jours de la pandémie.

L'une des nombreuses poursuites judiciaires contre Uber peut obliger la Cour suprême des États-Unis à résoudre un problème d'arbitrage litigieux, selon Loi Bloomberg. Dans une affaire sur le neuvième circuit où les conducteurs d'Uber se battent à nouveau pour être classés comme des employés, l'avocat des chauffeurs a fait valoir que la convention d'arbitrage d'Uber obligeant les conducteurs à arbitrer les réclamations de salaire et d'heures devrait être annulée en vertu d'une exemption de la loi fédérale sur l'arbitrage. L'argument prétend que les conducteurs Uber sont engagés dans le commerce interétatique et sont donc exemptés d'arbitrage en vertu de la loi. Si le neuvième circuit se prononce en faveur des pilotes, cela créerait une division du circuit que la Cour suprême résoudrait probablement. Une décision de la Cour suprême en faveur des chauffeurs serait un coup dur pour les entreprises de la petite économie qui ont utilisé des accords d'arbitrage comme un bouclier contre les réclamations de classification erronée des travailleurs.

Et enfin, la Cour suprême accélérera les arguments oraux concernant les efforts de l'administration Trump pour exclure les immigrants sans papiers du recensement américain de 2020. L'Administration a publié une note en juillet de cette année demandant au Département du commerce d'exclure les immigrants sans papiers du recensement. Cette décision aurait de graves conséquences pour la réattribution des sièges au Congrès plus tard cette année. Ce serait également un écart par rapport au précédent de compter à la fois les citoyens et les non-citoyens qui remonte à 1790. La Cour doit entendre les arguments le 30 novembre, juste avant la redistribution prévue des sièges de la Chambre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *